S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Le prix du lait progresse chez Biolait

réservé aux abonnés

 -
© S. Champion

Les 2 300 adhérents de l’organisation de producteurs (OP) Biolait ont perçu un prix du lait moyen de 470,59 €/1 000 litres en 2019, toutes primes comprises. C’est 22 €/1 000 litres de plus qu’en 2018.

Les signaux sont au vert pour le premier collecteur français de lait bio. Toutes primes comprises, le prix moyen du lait versé à ses adhérents en 2019 affiche une hausse de 22 €/1 000 litres sur un an. « C’est le fruit d’un travail et d’une dynamique collective, portés par l’ensemble des adhérents pour le développement de la filière biologique », se félicite Ludovic Billard...
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
40%

Vous avez parcouru 40% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Les signaux sont au vert pour le premier collecteur français de lait bio. Toutes primes comprises, le prix moyen du lait versé à ses adhérents en 2019 affiche une hausse de 22 €/1 000 litres sur un an. « C’est le fruit d’un travail et d’une dynamique collective, portés par l’ensemble des adhérents pour le développement de la filière biologique », se félicite Ludovic Billard, président de Biolait, cité dans un communiqué diffusé le 28 janvier 2020.

Continuer sur cette lancée

Le prix annuel moyen perçu par les éleveurs concernés, soit 470,59 €/1 000 litres, comprend un complément issu du résultat positif de l’exercice comptable de l’OP. Ce complément de prix est de 13,5 €/1 000 litres, il s’ajoute à l’acompte versé tout au long de l’année. C’est quasi 100 % du résultat de l’OP, qui est ainsi reversé sur les fermes.

Sur l’année 2020, Biolait compte poursuivre son action pour le développement de la filière biologique avec une aide à l’installation de 6 000 € et une aide à la conversion revalorisée à 40 €/1 000 litres.

L’OP souhaite également donner un nouveau souffle à sa politique de valorisation de la qualité du lait. Les modifications de la grille « qualité » portent essentiellement sur les butyriques et les germes.

A. Courty
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Indisponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER