S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

« 24 m de barrières dépliées en une minute, sans forcer »

réservé aux abonnés

 - -->
Jusqu’à 36 m. La barrière dépliable se compose d’un bâti central de 6 m de long, aux extrémités duquel est monté un jeu de deux barrières articulées de 5 et 4 m. On pourrait aussi avoir deux doubles barrières de 5 m, voire trois de 5 m pour barrer jusqu’à 36 m de longueur. Les barrières annexes étant montées sur des roues, pas besoin de gros effort pour les déplier. Et rien à porter pour ménager son dos. Ci-dessous, de gauche à droite, le dépliage de la barrière… © J.-M.Vocoret

Étonnant. Nous avons testé la barrière mise au point par l’entreprise Mazeron. Elle se déplie sans aucun effort pour barrer 24 mètres, voire 36, de longueur.

Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
70%

Vous avez parcouru 70% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

Une minute, c’est le temps qu’il faut pour déplier, sur 24 mètres, la barrière mise au point par l’entreprise Mazeron. Elle l’a conçue pour répondre à la demande d’un éleveur allaitant du Morvan qui avait besoin d’une solution pour canaliser, seul, ses charolaises devant son bâtiment vers l’espace de contention extérieur. Le tout sans gêner l’accès aux tracteurs et camions devant la stabulation… Sans installation fixe donc.

Doubles barrières

D’où cette idée de doubles barrières dépliables de 5 et 4 m disposées de part et d’autre d’un bâti fixe de 6 m. Montées sur roues et disposant d’une articulation en partie haute et d’une coulisse extensible en partie basse, elles se déplient sans effort.

Jean-Michel Vocoret
Cardans. Les cardans articulés (70 cm de long), en partie basse, et les articulations, en partie haute, qui équipent les barrières annexes n° 1 et 2 permettent de suivre l’éventuelle pente du terrain et de conserver la même garde au sol. © J.-M.V.
Support. Le bâti dispose d’un support sur lequel repose les deux jeux de barrières annexes. On retrouve aussi un support sur la barrière annexe n° 1 pour soutenir la barrière n° 2 . On déplie ainsi la n° 1 avec la n° 2, puis une fois la n° 1 en place, la n° 2. La forme toboggan facilite la dépose des barrières ou leur repli sur le support. © J.-M.V.
Chaînette.Pas besoin de tenir les barrières annexes n° 1 et n° 2 qui se déplient ensemble. Une chaînette les relie. L’opérateur n’a qu’à tirer sur la poignée prévue pour déplier, ou pousser pour replier. © J.-M.V.
Transport. Des anses rectangulaires sont soudées sur le bâti central pour s’adapter à tout outil de levage. Pour transporter cette barrière de 6 m de long sur route, par exemple pour l’emmener dans un parc, un plateau est nécessaire. © J.-M.V.
2
3
4
Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Maladies parasitaires du mouton 4ème edition

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER