S'abonner
Vous êtes abonné

Première visite ?

Inscrivez-vous
Imprimer Envoyer par mail Commenter

Un robot d’alimentation perfectible

réservé aux abonnés

 - -->
Contenu réservé aux abonnés de L'éleveur laitier
pour vous connecter et poursuivre la lecture
52%

Vous avez parcouru 52% de l'article

Poursuivez la lecture de cet article
en profitant de 2 mois de découverte à L’éleveur laitier
(Offre sans engagement, réservée aux personnes non abonnées)
  • > Accédez à tous les articles
  • > Recevez la newsletter
  • > Recevez 2 numéros chez vous
J'en profite !

En 2017, les époux Hérault ont investi dans un robot d’alimentation Lely Vector, avec deux bols de distribution. Objectif : automatiser toute l’alimentation des génisses et des vaches dans les différents bâtiments. Auparavant, ils distribuaient les rations avec une mélangeuse automotrice de 170 ch. « C’était un gouffre à fuel. Pour 4 h/j d’utilisation, j’évalue la consommation à 14 000 €/an. Le robot, ce sont 2 800 €/ans d’électricité. » Attention, l’investissement n’est pas le même : l’équipement, l’aménagement de la cuisine, des silos et des bétons ont coûté 280 000 €, le double d’une mélangeuse. Après un an d’utilisation, la satisfaction n’est pas totale. « Nous avons été très ennuyés par des bugs à répétition qui réclament beaucoup de surveillance. Au final, je gagne deux heures et demie par jour grâce au robot. Cela reste perfectible, même si j’apprécie la souplesse. Par contre, je n’ai pas vu de progression sur la production laitière. »

Imprimer Envoyer par mail Commenter
Commenter cet article 0 commentaires
Cet article est paru dans L'Éleveur Laitier
En direct
Afficher toutes les actualités

Dans la même rubrique

Sélectionné pour vous

Sélection bovine des taureaux et des hommes

45€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le vêlage : Complications du vêlage, maladies des nouveaux-nés et colostrum

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER

Le bovin malade et sa prise en charge

29€

Disponible

AJOUTER AU PANIER